Depuis plus 50 ans au cœur de Boulogne-Billancourt
28 jan

Votre bien immobilier en vente à Boulogne-Billancourt doit être impeccable pour les visites

CONTRAT

Tout le monde s’accorde pour dire que soigner son annonce immobilière pour la vente de votre bien à Boulogne-Billancourt est indispensable, mais que cela ne fait pas tout ! Que l’acheteur qui consulte votre annonce y trouve toutes les informations qui l’intéressent représente un bon début, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il décrochera son téléphone et qu’il achètera votre logement. En effet, d’autres éléments importants sont à soigner lors d’une mise en vente. Le premier concerne évidemment le prix. Si votre logement n’est pas correctement positionné par rapport aux autres biens similaires au vôtre en vente sur votre secteur, vous avez peu de chance de vous démarquer et de recevoir des visites. Et puis, les visites, parlons-en justement…

Séduire au premier coup d’œil
Il est primordial qu’elles se déroulent bien. N’imaginez pas que la superficie ou l’emplacement… suffit ! Pour convaincre l’acheteur potentiel, vous devez lui présenter un logement propre, rangé, aéré, dans lequel il pourra évoluer, se projeter, bref s’imaginer vivre ! En clair, il faut que ce visiteur se sente déjà un peu chez lui durant la visite. Et attention, une visite, c’est court. Ça ne dure pas plus de vingt minutes. Vous avez donc peu de temps pour le convaincre. Alors, comment faire ? C’est simple, avant chaque visite, retroussez vos manches et faites place nette. Désencombrez l’espace, laissez entrer la lumière, ramassez les objets qui traînent…

Soyez absent ou alors très discret
Autre conseil : ne restez pas dans les jambes des acheteurs. Inutile de vouloir leur vendre votre logement. Ce n’est pas votre rôle et, souvent, cela met les visiteurs mal à l’aise. Alors, laissez l’agent immobilier faire son travail. Faites-lui confiance, il saura très bien lever les objections des visiteurs s’ils en ont ! Et rappelez-vous : plus on est nombreux dans une pièce et plus celle-ci paraît petite.

C.V. / Bazikpress © Benjamin LEFEBVRE

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée