Depuis plus 50 ans au cœur de Boulogne-Billancourt
27 oct

La gestion locative à Boulogne-Billancourt : une aubaine !

garantie des loyers sur tiquette orange

Comme vous pouvez vous en douter, la gestion locative, ce sont des soucis en moins. En confiant votre logement à une agence qui fait de la gestion locative à Boulogne-Billancourt, vous vous épargnerez de nombreux tracas et vous encaisserez les loyers en toute sérénité. Vous êtes tenté ? Alors, il faut commencer par investir dans un logement à louer… Depuis 3 ans, selon une étude publiée par le Crédit Foncier, le marché de l’investissement locatif connaît une forte progression : sa part dans le total de logements construits est passée de 11,6 % en 2014 à 16,3 % en 2017 (estimation). Selon l’Insee, 7,6 % des ménages sont propriétaires d’au moins un logement mis en location. En France, les particuliers jouent un rôle majeur dans le parc locatif privé, car ils représentent l’essentiel des bailleurs. Mais qui sont ces investisseurs ? Quel est leur profil ? Faisons le point avec l’enquête que le Crédit Foncier a réalisée auprès de ses clients pour mieux connaître les attentes et les motivations des particuliers qui investissent dans l’immobilier.

Le choix n°1 des Français : l’immobilier
S’ils disposaient d’une somme d’argent, sans hésiter les sondés privilégieraient l’immobilier. En moyenne, l’investisseur locatif a 45 ans. Il vit en couple (73 %) et dispose de 70 300 € de revenus. Il privilégie plutôt les appartements (92 %) et les deux pièces (58 % des biens loués sont des studios ou deux pièces). Il n’achète pas cher, 168 000 €, sur une durée moyenne de 20 ans et 5 mois. La baisse des taux de crédit immobilier a toutefois encouragé les investisseurs à acquérir des biens d’un montant plus élevé (hausse de 7 % sur les deux dernières années). Les motivations des investisseurs diffèrent fortement selon qu’ils choisissent le neuf (motivation d’ordre fiscale) ou l’ancien (le désir de se constituer un patrimoine). 4 régions de province sur 12 concentrent près des deux tiers (63 %) de l’investissement locatif : Occitanie (26 % en 2017 contre 22 % en 2010), Nouvelle-Aquitaine (15 %), PACA (12 %) et Auvergne-Rhône-Alpes (10 %). L’Île-de-France est la deuxième région d’investissement avec 19 % des opérations.

C.V. / Bazikpress © Ainoa

 

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée