Depuis plus 50 ans au cœur de Boulogne-Billancourt
31 mai

N’énervez pas le locataire de votre appartement en location à Boulogne-Billancourt !

AdobeStock_30951557

Vous avez un appartement à louer à Boulogne-Billancourt ? Pour fidéliser votre locataire et éviter la vacance locative qui empêche la rentabilité d’un investissement locatif, mieux vaut ne pas le mécontenter. Alors que la France compte 39,8% de locataires (dont 23% dans le parc locatif privé et 16,8% en logement social), plus de 80 % des problématiques rencontrées par les personnes ayant contacté la Confédération Générale du Logement (CGL) pour demander son aide ou faire une réclamation concernent la location. Et oui, les locataires sont en colère… Bien plus que les propriétaires. Mais, alors, de quoi se plaignent les locataires ?

Selon la CGL qui édite chaque année un baromètre des plaintes des usagers du logement qui recense les demandes d’informations et les réclamations des personnes qui contactent par email son siège national, de nombreux locataires n’apprécient pas l’état de leur logement. Leurs protestations sont dues en grande partie à un mauvais entretien des lieux : isolation thermique des murs et fenêtres insuffisante, mauvais fonctionnement du système de chauffage…, cette thématique récurrente du baromètre et en progression témoigne de l’existence de biens mis à la location dans un état médiocre, et ce, malgré des prix élevés. Si vous voulez garder votre locataire dans votre appartement à louer à Boulogne-Billancourt, vous savez donc ce qu’il vous reste à faire : attelez-vous à le rénover afin de proposer un logement dans un état décent et correct. Pour payer la facture de vos travaux, il existe de nombreuses aides et, n’oubliez pas, ils sont déductibles de vos impôts !

Autre point de mécontentement : les charges locatives. Évidemment, les locataires apprécient très peu le fait que certains propriétaires abusent et ne se gênent pas pour répercuter de façon injustifiée certaines charges sur eux. Jugez plutôt : certains propriétaires considèrent que le remplacement d’une chaudière est dû par le locataire, quand d’autres facturent une consommation d’eau exorbitante en raison d’une fuite non réparée.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée